4 secrets pour développer votre oreille musicale

Dans la musique, l’oreille musicale est une qualité à part. Une bonne écoute permet non seulement de progresser plus rapidement que ce soit en tant que musicien ou en tant que chanteur. Dans un groupe, il s’agit également d’une qualité très recherchée car le tout c’est de pouvoir jouer en harmonie et de pouvoir s’entendre.

Écoute active : le maître mot

- Adwords -

- Adwords -

- Adwords -

On peut admettre que reproduire un solo de guitare démentiel peut être très cool, mais encore faut-il l’apprendre de la bonne façon et la plus rapide. Pour un simple « solo copié collé », un guitariste professionnel lambda mettra souvent entre 15 minutes et 1 heure pour l’apprendre, en fonction de la longueur du solo et son niveau de difficulté. Pour un guitariste professionnel ayant une oreille musicale très développée, il pourra facilement l’apprendre en 15 et 30 minutes, voire moins.

1. Écouter et réécouter

Pour développer l’oreille musicale et devenir musicien professionnel, il suffit d’écouter, rien qu’écouter, et c’est encore beaucoup plus facile que faire une lecture. En écoutant, et en réécoutant, votre cerveau commencera à recueillir plusieurs informations et les classer dans un coin de votre tête. Après avoir écouté et réécouté une chanson que vous n’avez encore jamais écouté auparavant, prenez votre instrument de musique et essayez de reproduire, vous allez voir que vous identifiez avec beaucoup plus de précision les notes, les accords ainsi que les phrases.

2. Écouter et jouer en même temps

Une autre façon de réveiller l’oreille musicale est de reproduire une chanson pendant que vous l’écoutez. Cette technique consiste à essayer de faire une lecture du jeu des accords. En gros essayer de deviner les constructions et les progressions des accords. Très peu de musiciens ne recommandent pas cette technique, et encore moins le pratiquent. Cependant, cette technique permet d’aiguiser le sens le plus indispensable dans la musique qui est l’ouïe, à part le toucher bien évidemment.
Le tout c’est de faire 75 % d’écoute et jouer les 25 % restants.

3. Se mettre dans la peau d’un bassiste

Dans un groupe, le musicien susceptible d’apprendre sa partition le plus rapide est souvent le bassiste. Instrument souvent à 4 cordes, le bassiste joue que très rarement des accords, voire presque jamais. L’idée est de se mettre dans la peau du bassiste afin d’avoir une certaine idée d’un accord. Le seul risque dans cette technique est la possibilité d’être induit en erreur. En effet, si un guitariste par exemple joue un accord comme Si mineur, le bassiste lui n’a qu’à jouer la note Si, à moins que ce dernier joue un accord dissonant. Dans ce cas il est assez difficile de reconnaître la vraie note à jouer, d’où l’intérêt d’apprendre le solfège ou la théorie musicale.

4. Chantonner

Pour développer une bonne oreille musicale, il n’est pas nécessaire d’avoir votre instrument à la main, ni d’être à un endroit en particulier. Munissez-vous de votre smartphone et jouez une chanson qui se trouve dans votre playlist de manière aléatoire. Vous n’avez qu’une chose à faire, c’est de chantonner ! À force de le faire, vous serez capable de déchiffrer les accords plus facilement avec votre instrument.